Prix Christian Polak 2020
-A +A

Meilleur mémoire de master sur le Japon | Pierre-Antoine KAPFER

Pierre-Antoine KAPFER, qui a soutenu son Master LLCER de Japonais en 2019, a été retenu pour la mention spéciale du Prix Christian Polak 2020 du meilleur mémoire de master sur le Japon.

Après avoir obtenu une licence de chinois et effectué un échange universitaire à Taïwan, il s’est réorienté en master de japonais après avoir étudié la langue en autodidacte grâce à un séjour prolongé au Japon. Soucieux de conserver sa double compétence linguistique, il a décidé de consacrer ses deux années de master à l’étude des relations nippo-chinoises médiévales et dans ce but, il a effectué sa seconde année de master en échange à l’université Gakushûin.

Mémoire : Au-delà de la Mer de l’est : la présence chinoise dans le Japon de Muromachi (sous la direction de Matthias Hayek, Université Paris Diderot – Paris 7)

Si ces récentes années les travaux concernant les relations internationales en Asie de l’est précédant la période moderne se multiplient, le regard de beaucoup de chercheurs se pose sur la période prémoderne post-XVIème siècle correspondant à la période d’Edo au Japon et à la dynastie Qing en Chine. Pour des raisons de manque de sources historiques, peu de travaux prennent pour thème les relations nippo-chinoise du Japon médiéval et de la période de Muromachi. Le but de notre recherche est donc d’observer cette communauté chinoise dans son ensemble du début à la fin de la période en observant les liens et points communs que partagent ces Chinois, malgré les décennies et même siècles qui parfois séparent leur arrivée au Japon, afin de poser un nouveau regard sur cette communauté mal connue.

Pour en savoir plus consultez : http://ffj.ehess.fr/prixchristianpolak.html

Mots clés >